Chaîne : Jahn J Kassl

JJK :  En lisant des passages de la Bible aujourd’hui, je suis tombé sur cette intéressante lettre aux Romains de l’apôtre Paul sur la position du pouvoir d’État :

1  Que chacun soit soumis à l’autorité qui a pouvoir sur lui. Car il n’y a pas d’autorité en dehors de Dieu ; Mais partout où il y a autorité, elle est ordonnée par Dieu.

 2  Celui donc qui résiste aux autorités résiste à l’ordonnance de Dieu ; mais ceux qui résistent seront jugés sur eux-mêmes.

 3  Car les puissants ne doivent pas craindre les bonnes œuvres, mais les mauvaises. Mais si vous ne voulez pas avoir peur des autorités, alors faites le bien et vous recevrez des éloges de leur part.

4  Car elle est la servante de Dieu, trop bonne pour toi. Mais si vous faites le mal, ayez peur ; car elle ne porte pas l’épée en vain ; elle est la servante de Dieu, une vengeresse pour punir ceux qui font le mal.

5  Il faut donc être soumis, non seulement à cause du châtiment, mais aussi à cause de la conscience.

6  C’est pourquoi tu dois aussi donner un ventre maternel; car ce sont les serviteurs de Dieu qui administrent une telle protection.

7  Donnez donc à chacun ce que vous devez : le sein à qui le sein est dû ; douanes à qui les douanes sont dues ; la peur à qui la peur est due ; Honneur là où l’honneur est dû. (7)

C’est assez trompeur, à mon avis. Ou bien l’apôtre Paul s’est-il orienté ou a-t-il dû s’orienter selon les dirigeants établis à l’époque ?

JÉSUS-CHRIST :  Bien-aimés, tout ce qui est écrit dans le Livre des Livres ne doit pas être pris au pied de la lettre ! Cette épître aux Romains doit être considérée dans son contexte. Dans le contexte des événements de cette époque et de la persécution que les premiers chrétiens ont dû endurer et subir de la part des Romains. Par ces paroles soigneusement choisies, Paul voulait protéger les premières communautés chrétiennes des attaques des Romains et appelait donc les gens à respecter les lois. Dans le contexte de l’époque, c’est très compréhensible.

Transposé à aujourd’hui, cela n’a de sens que si l’on utilise les attaques actuelles de l’État comme base pour son évaluation.

La soumission à l’État, surtout à un État injuste, ne peut jamais être une discipline religieuse ou spirituelle. Toutefois, cela est approprié lorsque certaines circonstances l’exigent.

Et si l’État facturait trop cher ?

JJK :  Donnez à l’État ce qu’il mérite ! Mais que se passe-t-il si l’État vous prend trop d’argent ?

JÉSUS-CHRIST :  Ici, il est important de faire preuve de discernement et d’adapter vos actions aux exigences de l’époque.

JJK :  En ce qui concerne par exemple les vaccinations obligatoires contre le coronavirus, l’État a largement dépassé ses limites. Laisser l’État faire son travail aurait été une erreur totale, surtout aujourd’hui, rétrospectivement. C’est seulement parce que nous nous sommes rebellés contre cette politique que le pire a été évité. Cela nous vient immédiatement à l’esprit comme exemple actuel. Ma question est maintenant la suivante : n’est-ce pas aussi une discipline spirituelle que de tout supporter, de tout accepter ? La paix ne surgit-elle pas seulement lorsque l’on a vraiment TOUT accepté à l’intérieur et qu’il n’y a plus de résistance ? Accepter et faire la paix avec tout est la solution ? Hier encore, j’ai eu un échange d’e-mails court mais inspirant à ce sujet avec un ami cher.

Le concept spirituel de l’acceptation

JÉSUS-CHRIST :  Ce concept spirituel fait référence à la libération de ses propres blocages, idées, schémas ou erreurs stockés dans l’âme et le psychisme.

Accepter tout décrit que vous devez tout accepter en VOUS – accepter tout ce qui s’est répandu en vous, plein de lumière ou pauvre en lumière, vous accepter tel que vous êtes maintenant et non tel que vous pourriez un jour le souhaiter.

Premièrement, trouver la paix en soi, trouver l’équilibre, se calmer, se pardonner à soi-même et à soi-même, car c’est de cela qu’il s’agit, d’AIMER INCONDITIONNELLEMENT – de s’aimer tel que l’on est en ce moment, en ce moment.

Cependant, l’acceptation inconditionnelle ne fait jamais référence à l’injustice qui vous attend de manière flagrante partout dans le monde. Cette idée revient à mélanger de bonnes pommes avec de mauvaises pommes et est répréhensible. Donc vous n’y prêtez aucune attention.

JJK : Excitant, excitant – mais de nombreux ésotéristes vont avoir le souffle coupé maintenant. Surtout, les personnes qui ne veulent pas être confrontées aux problèmes sociaux et aux questions sociopolitiques seront désormais plutôt désemparées. Il n’est plus possible de « méditer » dans le confort de sa propre maison. Il s’agit donc de se défendre, de s’impliquer et d’interroger les autorités. Alors mettre avec suffisance vos mains sur vos genoux et attendre qu’un sauveur flotte par la fenêtre n’est pas une solution !?

Développer l’amour de soi

JÉSUS-CHRIST :  Il s’agit d’apprendre à distinguer les différents niveaux de connaissance, de reconnaissance et d’action, et il s’agit d’accepter et d’exercer son rôle et sa responsabilité dans cette « existence » humaine.

L’acceptation est là où elle appartient, et elle a toujours sa place là où vous regardez le moins, là où vous vous maltraitez et manquez de respect. Accepter vos démons intérieurs avant de vous dire au revoir – vous aimer.

Développer l’amour-propre et ne pas avoir honte des problèmes non résolus encore dans votre cœur.

C’est l’acceptation spirituelle qui déclenche les guérisons les plus profondes. Dès que vous vous acceptez inconditionnellement dans votre « maintenant », il n’y a plus aucune résistance et votre acceptation de tout ce qui est grandit incommensurablement.

Ce n’est qu’alors que votre vision de toutes les autorités de ce monde deviendra claire et alors seulement vous serez vraiment libre de décider à quelles autorités vous faites confiance.

Ce que vous acceptez et qui et dans quelle mesure cela dépend de votre libre arbitre, c’est votre décision. Après vous être pardonné et complètement accepté, vous aurez une vue d’ensemble et il vous sera facile de faire les bonnes tâches.

Atteindre la liberté intérieure est un processus spirituel et signifie être prêt à surmonter la résistance intérieure. Atteindre la liberté extérieure est un processus sociopolitique et signifie être prêt à surmonter la résistance extérieure. Si vous l’abordez de l’intérieur, vous serez alors prêt pour ce monde et préparé à toute confrontation.

JJK :  Donc tu devrais d’abord faire tes devoirs et si tu reçois un coup de poing sur la joue gauche, ne devrais-tu pas aussi tourner la joue droite ?

JÉSUS-CHRIST :  Vous pouvez certainement tendre l’autre joue, l’important c’est que vous soyez absolument libre de prendre cette décision. Quiconque peut dire cela de lui-même a intériorisé le principe spirituel de toute vie.

Chaque décision basée sur votre cœur clarifié est bonne !

Une telle personne n’aspire pas à l’approbation et ne peut pas non plus être rejetée. Parce qu’une telle personne est connectée à elle-même et en même temps connectée à la source de son existence ; il ne lui manque rien. Une fois que vous avez atteint cette liberté intérieure, vous avez surmonté les conditionnements mondains et les fixations spirituelles – et c’est cela l’essence même de l’être et du devenir.

Nous terminons notre réunion aujourd’hui.

Soyez-en sûr, tout est entre les mains de DIEU – l’homme renaîtra et la terre sera recréée.

Avec un amour infini
JÉSUS-CHRIST

Source:https://eraoflight.com/2024/03/12/jeshua-who-own-your-acceptance/

Traduit et partagé par les Nouvelles Chroniques d'Arcturius

 


ATTENTION: Votre discernement est requis par rapport à ces textes.
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

- POSER UN GESTE D'AMOUR -
Une contribution volontaire
aide véritablement à maintenir ce site ouvert
et ainsi vous devenez un Gardien Passeurs en action.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Les Nouvelles Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre