11/05/2024

Je ressens une personne auprès de moi. Elle est habillée avec une grande robe, et ce qui est drôle c’est qu’elle a une sorte de chapeau de paille sur la tête.

Elle me dit :

« Vous m’avez appelée. Lorsque vous pensez à des êtres qui ont quitté ce monde, vous leur ouvrez souvent une voie ou un chemin pour qu’ils viennent jusqu’à vous.

Lorsque que j’étais sur Terre, j’ai vu énormément de choses qui devaient advenir. Certaines se sont réalisées, d’autres ne se sont pas réalisées parce qu’il y a des scénarios différents en fonction de ceux que vivent, de ce que pensent et de ce que font les Enfants de la Terre.

Je vous ai déjà parlé du Phénix qui renaissait de ses cendres, c’est symbolique bien sûr, mais la vie va renaître à elle-même, les pays renaîtront à cette souillure, à ces catastrophes ; ce sera une fin avant un nouvel envol.

Il y a énormément d’Etres très lumineux, merveilleux, qui s’occupent de ce monde, mais qui s’occupent également de chacun de vous, de chaque habitant de cette Terre. Moi, j’ai accompli mon rôle et j’ai été heureuse de l’accomplir. D’autres ont continué après moi et toi, petit canal, si loin du pays où j’habitais, tu le fais aussi très bien.

Je vais vous parler brièvement des aurores boréales.

Votre Père le Soleil est en train d’agir, mais il agit d’une façon très profonde sur la vie qui est sur ce monde. A sa manière, il est en train d’aider à l’ascension, à la transformation, à la libération de tout ce qui vit sur lui, mais en ce moment il a également une très grande importance pour la conscience planétaire. Vous, vous l’appelez « conscience planétaire », et pour moi c’était ma Mère, la Mère Terre. La Mère Terre reçoit les rayons du Soleil dont l’énergie peut traverser la matière pour offrir l’Amour à la conscience planétaire.

Un être comme celui que je fus, un être comme notre canal et d’autres personnes, doivent vraiment avoir les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles. Ils doivent rester ancrés et surtout rester dans l’humilité. J’ai vécu dans une cabane, et ai été heureuse de vivre si proche de la nature, si proche de mes frères. Lorsque je dis « mes frères », je parle de tous les animaux de la forêt ; ils venaient me voir, me parler, et je pouvais communiquer avec eux.

Vous, dans cette période si sombre, avez oublié que vous pouviez réellement communiquer avec les animaux et avec les plantes. Chacun de vous a la capacité de communiquer télépathiquement avec tout ce qui vit. »

Elle me dit :

« Par rapport au livre qui a été écrit, par rapport aux enseignements que j’ai pu donner, vous pouvez considérer que vous êtes à la fin. Le Phénix est mort mais il renaîtra de ses cendres. Lorsque je dis que le Phénix est mort, cela veut dire que votre civilisation est morte ; je pense que vous l’aviez compris. Comme le Phénix, votre civilisation renaîtra beaucoup plus forte de ses cendres, parce qu’elle aura compris ce qu’il ne faut pas faire, et que les êtres qui passeront dans le nouveau monde auront compris. En fait, il n’y a pas d’ancien monde et de nouveau monde à proprement parler, il y a simplement une continuité, mais avec une fin et une renaissance. »

Elle me montre la Terre.

« La Terre s’exprime avec tous les éléments qui vont accentuer leur désordre et leur déchaînement.

Dans le prochain cycle, les hommes auront retrouvé beaucoup plus de sagesse, beaucoup plus de quiétude, de sérénité et d’Amour. Dès lors, la nature sera en harmonie et il n’y aura plus jamais de cyclones, de tremblements de terre, d’ouragans. Tout sera devenu calme et serein. »

Elle me dit également :

« Je travaille pour ce monde, je travaille pour mes frères qui ont tellement été persécutés et qui le sont encore ; je travaille pour tous les Enfants de la Terre, parce que tous les Enfants de la Terre ressentent et reçoivent le peu que je fais. La sagesse Amérindienne sera comprise par tous les peuples, elle sera reconnue, et les êtres des autres continents comprendront, agiront, comme l’ont fait tous mes frères de ce continent si loin du vôtre. »

Elle me dit :

« Maintenant, comme pourraient le dire ceux qui viennent vous enseigner, grandissez dans la confiance et dans la foi. Ne vous retournez pas ! Avancez, à petit pas peut-être, mais avancez dans l’Amour, dans la Lumière, dans la sérénité et dans la joie. Tout est joie dans l’Univers, tout est joie sur votre monde, mais vous ne la percevez pas parce qu’elle est encore voilée à vos yeux.

J’étais non-voyante mais j’avais la vue de l’âme, j’avais une vue beaucoup plus puissante que la vue physique des êtres humains.

J’ai été très heureuse, mais vraiment très heureuse de vous parler quelques instants. Sachez que lorsque vous pensez à un être, vous l’attirez ; vous avez émis la pensée que je pourrais venir vers vous alors je suis venue vers vous. J’en suis heureuse et même j’oserais dire : infiniment heureuse !

Je vous bénis.

Vous vivrez l’envol de votre propre Phénix parce que, comme toute chose, vous allez renaître de vos cendres, c’est-à-dire que tout l’ancien va disparaître pour laisser place au nouveau. Le passé est mort, le futur n’est pas encore là, mais le présent vous accueille chaque jour.

Je vous bénis et je vous aime. »

Vous avez compris qu’il s’agit de No-Eyes.

Bonsoir Frères de Lumière. Le peuple Amérindien a eu un rôle à jouer ; il a quand même été beaucoup détourné de ce rôle par l’alcool, etc. Va-t-il retrouver son rôle premier ?

Ils me disent :

« Dans le peuple Amérindien, comme dans tous les peuples, il y a toujours les gardiens de la tradition, et ces gardiens ne se voient pas ; vous ne les connaissez pas, mais il y a toujours des êtres extrêmement purs et forts pour faire renaître la tradition. »

Ils me disent :

« Même si demain votre civilisation devait s’écrouler, une partie de l’humanité aura gardé non seulement sa pureté mais aussi la conscience de ce que peut être réellement l’évolution, cependant cette conscience se cache pour pouvoir réellement reconstruire et aider au moment venu.

Le peuple Amérindien n’a surtout pas été détruit en totalité ! Il ne faut pas habiter dans la montagne pour être quelqu’un de pur et garder la tradition. Dans les villes, il y a de purs Amérindiens qui, même si certains ont un peu dégénéré, gardent précieusement la tradition pour la redonner à leur peuple afin qu’ils puissent de nouveau recréer leur civilisation.

Cependant, lorsque leur civilisation sera recréée, il est bien évident qu’elle sera différente de ce qu’elle a été dans les années très reculées, il y a cent, deux ou trois cent ans, parce que tous les Amérindiens, tous les hommes de la Terre qui évoluent, ont automatiquement une autre conscience, ils grandissent. Même s’ils ne s’en rendent pas compte, ils grandissent dans la Sagesse et dans l’Amour.

Le peuple Amérindien et tous les peuples qui vivent sur la planète Terre se réveilleront, parce que les gardiens de la tradition, les gardiens de la Sagesse, les gardiens de l’Amour et de la Connaissance, se manifesteront quand ce sera le moment. »

Ils me disent :

« La beauté de la vie sera dans votre nouveau monde. Ce ne sera pas comme si vous aviez fait un saut d’un seul coup, ce sont les évènements de la vie qui feront que vous serez projetés dans ce nouveau monde qui aura une conscience différente et un respect total de la culture de chaque pays, et même de chaque continent. Sur ce nouveau monde, il y aura le respect de l’autre, mais aussi le respect de son folklore, de ses chants, de ses danses, de sa culture tout simplement, sans qu’une culture veuille s’imposer à une autre ; c’est cela le respect, le respect des autres, le respect de la vie.

Ce sera un monde « fleuri », c’est-à-dire un monde où l’expression de la culture, de l’art, quels qu’ils soient, s’épanouiront dans chaque partie du monde. Même si la vie sera conçue de la même façon pour toute l’humanité, ce sera alors un grand plaisir de voyager pour aller rencontrer des êtres qui garderont leurs spécificités au travers de leurs chants et de leurs danses.

Votre planète sera un immense bouquet de fleurs différentes, et ces fleurs seront formées par la diversité. Ce ne sera pas du tout la diversité dans le non-respect qu’on vous impose actuellement, ce sera la diversité non seulement dans l’admiration, dans l’acceptation mais aussi dans le respect de l’autre.

Maintenant nous vous laissons.

Que la paix, la joie et l’Amour inondent votre vie en permanence.

Vous êtes des êtres précieux, des êtres sacrés, et nous vous aimons infiniment. »

D’autres messages de No-Eyes:
https://ducielalaterre.org/aidez-le-phenix-a-senvoler/fr/
https://ducielalaterre.org/messages-de-no-eyes/fr/

Info: Vous pouvez trouver beaucoup d’anciens messages en tapant simplement un mot dans « recherche », en haut à droite de chaque page du site.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  https://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

ATTENTION: Votre discernement est requis par rapport à ces textes.
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

- POSER UN GESTE D'AMOUR -
Une contribution volontaire
aide véritablement à maintenir ce site ouvert
et ainsi vous devenez un Gardien Passeurs en action.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Les Nouvelles Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre