Dans cet article, nous découvrirons certains mythes et vérités sur les probiotiques et quels sont leurs effets bénéfiques sur la santé.

On dit qu’ils sont bons pour la santé et aident à la digestion. Même s’il y a aussi ceux qui pensent qu’ils n’en ont pas besoin. En bref, il existe de nombreux mythes et vérités sur les probiotiques. Ces produits qui sont devenus les compléments alimentaires les plus demandés et consommés au monde.

Bien que nos intestins contiennent déjà de bonnes bactéries, il est scientifiquement prouvé que la consommation de probiotiques a un impact positif sur la santé. En favorisant l’absorption des nutriments, en renforçant le système immunitaire et même en améliorant la santé mentale.

Mythes sur les probiotiques et la santé

Bien que l’OMS considère les probiotiques comme quelque chose de positif pour la santé « lorsqu’ils sont administrés en quantités adéquates », il est également vrai qu’à ce sujet, il existe un grand nombre de doutes. C’est pourquoi, dans cet article, nous explorerons les 16 mythes les plus importants concernant la consommation de probiotiques.

1. Une personne sans symptômes n’a pas besoin de probiotiques

Il existe actuellement de nombreux aliments ultra-transformés contenant des additifs et diverses substances. De plus, nous avons un régime alimentaire riche en farine et en sucres simples. Ainsi que des antibiotiques et d’autres médicaments. Ceci, sans oublier la présence éventuelle d’éléments contaminants dans l’eau potable.

Tout ce qui précède peut affecter la santé intestinale, avoir un impact sur le microbiote et permettre aux bactéries nocives de se développer. Ainsi, un probiotique pourrait être bénéfique, même si aucun problème de santé évident n’est encore survenu.

2. Les probiotiques sont des médicaments

Au sens strict du terme, ils ne sont pas considérés comme des médicaments. Mais comme des compléments alimentaires lorsqu’on les trouve sur le marché sous forme de gélules, de poudres ou de gouttes. Il existe également des aliments naturels qui contiennent des probiotiques.

3. Tout aliment contenant des bactéries est un probiotique

Ce n’est pas toujours le cas. Les aliments contaminés peuvent contenir des micro-organismes réellement nocifs.

Pour être considérés comme tels, les aliments probiotiques doivent non seulement contenir des bactéries vivantes, mais aussi en avoir un niveau adéquat. De plus, ils doivent offrir des avantages étayés par des études scientifiques.

4. Mythes sur les probiotiques: Les aliments fermentés sont des probiotiques

Certains aliments fermentés sont des probiotiques, d’autres non. Ceux qui sont soumis à des processus de pasteurisation, de cuisson, de distillation, entre autres, peuvent se retrouver sans bactéries vivantes. Cela ne veut pas dire qu’ils cessent d’être nutritifs.

5. Les yaourts sont des probiotiques

Oui, les yaourts contiennent des bactéries considérées comme bénéfiques. Cependant, il est important de préciser que tous les yaourts ne sont pas des probiotiques. Le lait est pasteurisé pour exclure les bactéries. Ce qui éliminerait la présence de micro-organismes. Cependant, certaines marques commerciales ajoutent des souches bénéfiques après la pasteurisation.

Il faut donc vérifier l’étiquette pour voir s’il s’agit d’un « yaourt pasteurisé après fermentation » ou « avec des probiotiques ajoutés ».

6. Tous les probiotiques sont identiques

Non, tous les probiotiques ne sont pas identiques. Chaque souche de bactérie est un être vivant différent. Par exemple, les yaourts peuvent contenir du Bifidobacterium ou du Lactobacillus, qui peuvent à leur tour être du bulgaricus, de l’acidophilus, du rhamnosus, du paracasei ou d’autres souches.

7. Ils agissent de la même manière dans le corps

Les propriétés des probiotiques et leurs effets possibles sur l’organisme peuvent varier. Par exemple, Bifidobacterium infantis serait bénéfique pour les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable. Tandis que Lactobacillus rhamnosus peut aider à prévenir les effets indésirables liés à l’utilisation d’antibiotiques.

8. Mythes sur les probiotiques: Plus il y a de bactéries, plus grande est l’efficacité

Il n’y aura pas nécessairement plus d’efficacité avec plus de bactéries présentes. En effet, les probiotiques doivent contenir un minimum de souches pour qu’ils aient un effet.

Ce montant varie selon le produit et certains minimums ont été stipulés pour certaines conditions. Prendre des probiotiques pour prévenir la diarrhée due aux antibiotiques n’est pas la même chose que de les prendre comme supplément quotidien.

L’intestin a également une limite maximale de réception de colonies bactériennes par jour. Le surcharger n’impliquera pas de plus grands avantages.

9. Ceux qui ont plus d’une souche fonctionnent mieux

Il a été prouvé que les probiotiques contenant plusieurs souches différentes sont souvent plus efficaces que ceux qui n’en contiennent qu’une seule. De cette façon, le supplément pourrait remplir différentes fonctions.

Même s’il faut préciser que combiner plusieurs souches n’en fait pas toujours un produit efficace. Il doit y avoir une étude scientifique pour le soutenir.

10. Mythes sur les probiotiques: Le yaourt est le meilleur aliment probiotique

Tous les aliments fermentés développés en utilisant ou en ajoutant des bactéries vivantes seront de bons probiotiques. Bien que le yaourt soit un aliment populaire et largement consommé dans le monde, il existe également d’autres options :

  • Kéfir
  • Choucroute
  • Tempeh
  • Kombucha

Il convient de rappeler que, dans tous ces cas, l’effet dépendra des souches, de leur combinaison. Puis du fait que les aliments aient subi un processus susceptible d’affecter la bactérie.

11. Les probiotiques d’origine animale sont les plus adaptés

Parmi les mythes concernant les probiotiques, il y a aussi la croyance selon laquelle ceux d’origine animale sont plus efficaces. Cependant, dans les définitions d’institutions comme l’OMS, les probiotiques sont désignés comme des micro-organismes vivants sans préciser leur origine. En effet, des souches isolées de plantes, d’animaux et même de sources humaines ont été utilisées avec de bons résultats.

12. Mythes sur les probiotiques: Nous devrions consommer des probiotiques si nous prenons des antibiotiques

La consommation de probiotiques est considérée comme conseillée lorsque l’on suit un traitement antibiotique. Ces derniers médicaments éliminent non seulement les bactéries pathogènes. Mais affectent également le microbiote normal de l’organisme.

Un supplément de probiotiques contribuerait à réduire le risque de diarrhée associé à de tels médicaments. Dans certains cas, ils permettraient également de prévenir la récidive des infections à long terme.

13. Les probiotiques produisent des effets secondaires

En principe, les bactéries probiotiques consommées se trouvent déjà naturellement dans l’organisme. Il ne faut donc pas s’attendre à une réaction négative. Cependant, il peut y avoir un problème dû à un ingrédient ou un additif présent dans l’aliment ou le supplément, comme le lactose ou le gluten.

14. Consommer des probiotiques ne suffit pas à améliorer la santé intestinale

En effet, les probiotiques seuls ne suffisent pas. Surtout, si nous suivons un régime pauvre en fibres et riche en autres produits, cela peut nous poser des problèmes, comme les aliments ultra-transformés. Le probiotique n’a rien de magique et doit être accompagné d’un régime alimentaire adapté.

15. Mythes sur les probiotiques: ils doivent être réfrigérés

Idéalement, les produits alimentaires doivent être consommés frais. Ou, en tout cas, les conserver pour une courte durée et sous certaines conditions.

De nombreuses bactéries vivantes sont sensibles à la lumière et à la température. Il existe des variétés qui ne bénéficient pas de la réfrigération. Au contraire, le froid stoppe leur croissance, voire les élimine.

Les aliments et boissons fermentés qui restent longtemps dans les réfrigérateurs des supermarchés peuvent contenir des bactéries mortes. De plus, s’il n’y a pas suffisamment de colonies pour se multiplier, le passage dans le milieu acide de l’estomac en éliminera une proportion importante.

L’alternative naturelle est celle des boissons faites maison, fermentées et conservées, comme le kéfir. Cependant, le processus d’obtention doit être effectué selon des normes élevées de biosécurité et en suivant des instructions précises.

16. En prenant des probiotiques pendant un certain temps, le corps s’y habitue

La même chose ne se produit pas avec les probiotiques comme avec certains médicaments, qui peuvent perdre de leur efficacité, générer une tolérance ou provoquer des effets secondaires. Rappelons qu’il s’agit de bactéries déjà présentes dans l’intestin. Nous n’ajoutons donc rien d’étranger au corps.

Quel est le meilleur probiotique ?

En raison de l’intérêt qu’ils suscitent et de la croissance de la demande, il existe une grande variété de produits probiotiques sur le marché. Tant dans les suppléments que dans les aliments.

Savoir quelle serait la meilleure option pour chaque personne est quelque chose qui devrait être discuté avec un nutritionniste ou un médecin. Chaque probiotique apporte différentes combinaisons de souches avec des quantités variables et une efficacité prouvée pour certains problèmes de santé.

Enfin, il n’y a aucun produit qui puisse être considéré comme meilleur que tous les autres. En effet, cela dépend des besoins de l’utilisateur.

Source:https://amelioretasante.com/mythes-sur-les-probiotiques-que-vous-ne-connaissiez-pas/


ATTENTION: Votre discernement est requis par rapport à ces textes.
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

- POSER UN GESTE D'AMOUR -
Une contribution volontaire
aide véritablement à maintenir ce site ouvert
et ainsi vous devenez un Gardien Passeurs en action.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Les Nouvelles Chroniques d'Arcturius - Au service de la Nouvelle Terre